Communiqué de presse du 21 avril 2016 : Positions de l’UDI sur les infrastructures autoroutières

Notre territoire est aujourd’hui confronté à des choix majeurs concernant les infrastructures autoroutières.

À l’initiative de Christophe Geourjon, Président de la fédération UDI « Métropole de Lyon », les élus locaux UDI de la Métropole (municipaux, métropolitains et régionaux) se sont réunis afin de dégager des positions communes. Ces propositions ont été par la suite soumises à l’ensemble des sympathisants UDI des 59 communes du Grand Lyon qui les ont approuvées.

L’UDI est ainsi le seul mouvement politique à avoir une position partagée et collective sur ces sujets.

Voici les propositions adoptées par l’UDI Métropole de Lyon :

  1. L’UDI soutient avec force le déclassement des autoroutes A6 et A7 entre Limonest et Pierre-Bénite et sa mutation en boulevard urbain pacifié.
  1. L’UDI souhaite que le bouclage du contournement de l’agglomération Lyonnaise par l’Est soit réalisé à court terme. Ce bouclage implique la réalisation d’un barreau Sud (prolongement de l’A432 sur l’A46 Sud), la requalification de l’échangeur de Ternay et la réalisation d’un barreau Nord (permettant de relier directement l’A89 à l’A6 puis à l’A56 Nord)
  1. Dans le même temps, les véhicules en transit doivent être orientés vers ce contournement extérieur et les poids lourds doivent être interdits au niveau des axes : A6/A7 entre Limonest et Pierre-Bénite, Boulevard Laurent Bonnevay, Rocade Est et A450
  1. La réalisation de l’Anneau des sciences est, pour l’UDI, un objectif prioritaire. Cette infrastructure doit permettre de développer efficacement les transports en commun (site propre par exemple), de redynamiser économiquement l’ouest de l’agglomération et contribuera à la mise en réseau des différents campus universitaires de la Métropole de Lyon.
  1. La réalisation de l’A45, est conditionnée par la réalisation d’une liaison directe vers l’A7 et le futur contournement Est de l’agglomération, en amont de Brignais. En l’absence d’un tel barreau, la réalisation de l’A45 congestionnerait encore plus l’A450 et l’ensemble du Sud-Ouest Lyonnais et serait de ce fait insoutenable pour l’agglomération Lyonnaise.
  1. Si l’A45 est réalisée, l’UDI propose que l’actuelle A47 soit déclassée et réservée aux dessertes locales. Une voie de circulation pourrait être réservée pour les transports en commun et les covoitureurs.

Ce sont ces positions qui seront défendus par les élus UDI au sein des différents conseils où ils siègent.

Enfin, pour l’UDI, les déplacements et les questions de mobilité doivent être vus de manière globale et multimodale. Il convient de ne pas opposer voitures et transports en commun ou encore les modes doux, car ce sont des moyens de déplacement complémentaires.

Il est donc indispensable de poursuivre les efforts engagés pour renforcer l’attractivité des transports en commun mais également de développer l’autopartage, le covoiturage et d’accompagner le développement de moyens innovants de transport.

Christophe Geourjon

Président de la fédération UDI « Métropole de Lyon »

metropoledelyon-udi.fr

Retrouvez le communiqué de presse en PDF

Et la lettre adressée au ministre des transports 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *