COP21 : un accord historique

Picto-feuilleLe dimanche 12 décembre, Laurent Fabius a déclaré l’accord de Paris pour le climat adopté.

195 pays ont adopté cet accord historique qui doit permettre de lutter contre les changements climatiques et déchaîner mesures et investissements pour un avenir résilient, durable et bas carbone.

cop21-tous-ensemble-compressorPlusieurs objectifs

L’objectif principal est de maintenir l’augmentation de la température mondiale bien au-dessous de 2 degrés Celsius et de mener des efforts plus poussés pour limiter l’augmentation de la température à 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux pré-industriels. Il vise également à renforcer la capacité à répondre aux conséquences du changement climatique. Pour cela, des flux financiers vont être mis en place afin d’aider les pays en développement et les plus vulnérables à mettre en action leurs objectifs nationaux.

Que dit l’accord de Paris ?

L’accord de Paris énumère tous les domaines primordiaux inclus dans l’objectif à long terme :

  • Atténuation – réduire les émissions suffisamment vite pour atteindre l’objectif de température
  • Un système de transparence et de bilan mondial – compatibilité de l’action climatique
  • Adaptation – renforcer la capacité des pays à faire face aux impacts climatiques
  • Pertes et dommages – renforcer la capacité à se remettre des impacts climatiques
  • Soutien – dont les financements pour que les nations construisent des avenirs propres et résilient.

En plus de ses objectifs, des plans nationaux d’action climat instaurent de futurs objectifs de lutte contre le changement climatique. Ces plans doivent être présentés tous les 5 ans. Cela illustre la volonté d’améliorer continuellement les actions menées et de maintenir une ambition à long terme et de façon constante.

Avant 2020, les 195 pays s’engagent également à travailler une feuille de route claire pour atteindre les 100 milliards de dollars de financement climatique.

Une coopération internationale

Conscients des inégalités, l’Accord de Paris comprend un soutien aux nations en développement et établit un objectif global pour renforcer l’adaptation au changement climatique de manière significative. Ce soutien proviendra du financement climatique approvisionné par les pays et différentes sources, et par la coopération internationale en matière de technologies sûres pour le climat et le renforcement des capacités pour atteindre les objectifs de l’accord.

L’Accord de Paris prendra acte après son adoption par la COP, après dépôt aux Nations Unies à New York et ouvert le 22 avril 2016, Journée de Terre-Mère, pour une durée d’un an afin d’être signé. Il rentrera en vigueur après que 55 pays comptant pour au moins 55% des émissions mondiales auront déposé leurs instruments de ratification.

Capture d’écran 2015-10-19 à 14.39.04

Energies pour l’Afrique

L’initiative de Jean Louis Borloo, via la fondation Energie pour l’Afrique, n’est pas oubliée. En effet, les gouvernements du Danemark, du Royaume-Uni et de l’Italie se sont ainsi unis afin de soutenir les projets de développement proposés par la Banque Africaine de Développement (AFDB). Dès aujourd’hui, l’Italie annonce le versement de 13 millions de dollars à l’AFDB, un début d’investissement qui s’ajoute au plan de financement climatique. Cette somme s’ajoute aux 8 millions de dollars du Fonds des Energies Durables pour l’Afrique (SEFA), géré par la Banque Africaine de Développement, faisant ainsi passé la valeur totale du fonds de 87 à 95 millions de dollars.

L’électrification de l’ensemble du continent africain durant la prochaine décennie et mettre un terme au déficit énergétique des pays avant 2025 est une priorité, et rentre dans l’objectif d’accompagnement des pays en développement dans leurs politiques de transition énergétique.

Retrouvez l’Accord de Paris dans son intégralité : Accord de Paris

A.M

One thought on “COP21 : un accord historique

  • 12 avril 2017 at 10 h 25 min
    Permalink

    Cependant, l’accord de Paris prevoit que les parties reviseront leurs engagements tous les cinq ans. Pour la presidence francaise de la COP21, pilotee par Laurent Fabius et sa chef negociatrice Laurence Tubiana, l’accord s’integre dans une « alliance de Paris » plus globale.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *