La nouvelle présidence à la Métropole présente le défi de la continuité et du changement

Ce lundi 10 juillet, la Métropole de Lyon a élu son nouveau président. Avec 92 voix, David Kimelfeld a été élu à la tête de notre collectivité. Suite à cela, les conseillers ont désigné les vice-présidents et les membres de la commission permanente. 

Christophe Geourjon est tout d’abord intervenu pour poser le défi de la continuité et du changement. Pour une Métropole équilibrée. Pour une politique autrement, plus transparente et dans le respect de la démocratie. [Lire l’intervention]

Le rapport suivant vise lui à mettre en place la commission permanente. Il est de votre responsabilité, en tant que Président, de mettre en place une véritable commission permanente qui soit le reflet de notre conseil dans sa diversité. Il y a là un enjeu de transparence et de respect de la démocratie. Aussi, les élus UDI vous demandent le respect de la proportionnelle dans sa composition avec au minimum un représentant par groupe politique.

La commission permanente restera de fait un bureau de la majorité

David Kimelfeld, fraichement élu président, a déclaré sont souhait de garder complément le model mis en place par Gérard Collomb. Un modèle où la majorité siège dans la commission permanente et où les groupes de l’opposition (GRAM, LR et UDI) n’ont aucun mot à dire sur les décisions prises dans cette instance décisionnelle.

Vous avez fait le choix de ne pas faire de la commission permanente une instance démocratique et représentative de la pluralité de notre conseil de la Métropole. La commission permanente reste donc de fait un bureau de la majorité. C’est votre décision, votre responsabilité. Le changement ce n’est pas maintenant !

Suite à cette décision, les élus UDI ont voté contre les désignations à la commission permanente.

Proposition d’un amendement qui fixe un plafond d’ 1 millions d’euros sur des actes

C’est dans l’objectif de limiter ce pouvoir de prise de décision, que le groupe UDI et Apparentés a proposé un amendement du projet de délibération afin de fixer un plafond d’ 1 millions d’euros pour la délégation décrite dans l’article 1.1 visant à « Réaliser tout d’acquisition, de cession et d’échanges immobiliers ».

L’amendement est disponible dans le site du groupe, ainsi que l’intervention de Christophe Geourjon [lire l’intervention]

Logo FacebookOrdi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *